Entretenir sa montre

 

 

Pour donner l'heure, une montre, comme toute mécanique complexe, nécessite un minimum d'entretien.

 

Nettoyage de la montre

 

 

Afin de conserver tout l'éclat de votre montre étanche et de son bracelet métallique (si équipée), nous vous recommandons d'utiliser une brosse souple imprégnée d'eau savonneuse tiède et de la brosser en douceur. Après cette opération, comme après un bain de mer, rincez soigneusement votre montre à l'eau douce.
Pour les montres "non étanches", nettoyez votre montre avec un tissu doux et sec. Un bracelet cuir ne doit pas être lavé.

 

Le remontage s'effectue en tournant la couronne dans le sens des aiguilles d'une montre. Le remontage est complet lorsque la couronne est bloquée. Il est souhaitable de la remonter régulièrement, une fois par jour. Ne tentez pas de remonter une montre mécanique au-delà du blocage car cela peut engendrer une rupture du ressort moteur.

 

Une montre équipée d'un mouvement mécanique à remontage automatique se remonte au fur et à mesure des mouvements de votre poignet. Non portée, votre montre dispose d'une réserve de marche d'environ 40 heures.

Si vous ne l'avez pas portée pendant plus de 40 heures, remontez la manuellement à l'aide de la couronne afin de lui garantir sa réserve de marche nécessaire.

Il est important que la montre soit bien ajustée au poignet. Un bracelet trop lâche équivaut à une perte d'autonomie (la montre perd la capacité de se remonter automatiquement).

 

Il est recommandé de changer sa piles tous les 18 mois, sauf s'il elle a une durée de vie plus longue prévue par le constructeur, pouvant parfois atteindre 11 ans. Certaines montres à quartz avec aiguille de seconde centrale de grandes marques sont équipées du système d'indication de fin de vie de pile (EOL). Environ deux semaines avant la fin de la vie de la pile, l'aiguille centrale des secondes saute toutes les quatre secondes afin de signaler que la pile va s'arrêter. A l'apparition de ce signal, il est conseillé de faire changer la pile dans un délai de 4 à 5 semaine afin d'éviter que la pile coule et endommage le mouvement. En effet, lorsque la pile est usée, elle risque de perdre une substance corrosive qui peut le détériorer à jamais.

 

Ne pas changer le calendrier en correction rapide (ou date rapide) entre 22 heures et 02 heures. C'est le moment où les pignons se replacent pour le changement automatique de la date. Il y a des risques d'endommagements.

 

Réviser sa montre mécanique tous les deux ans. Les montres mécaniques comportent une multitude de pièces en mouvement (plus de 90), recouvertes d'huiles de synthèse. Il est préconisé de procéder à une révision régulière de ce mécanisme afin d'en limiter l'usure et garder une bonne précision. Cette opération s'appelle un "rhabillage".

 

Il est recommandé de vérifier l'étanchéité d'une montre au moins tous les 3 à 5 ans, voire tous les ans si on l'utilise souvent sous l'eau.

L'étanchéité d'une montre préserve le mouvement de la poussière, de l'humidité et de tout risque de détérioration en cas d'immersion. Les joints qui assurent l'étanchéité peuvent s'user à cause des différents changements de température auxquels la montre est exposée. A chaque changement de pile ou révision de la montre et à chaque fois que la boîte est ouverte, pour quelque raison que ce soit, il est important que la montre subisse un contrôle d'étanchéité.

 

Il est important de ne pas tirer la couronne pour modifier la date ou l'heure dans l'eau. Lorsque la couronne est tirée, l'eau peut pénétrer dans la boîte. Pour les montres avec une couronne vissée, vérifiez que la couronne soit parfaitement vissée avant d'aller dans l'eau. Pour les montres chronographes, ne pas déclencher le chronographe sous l'eau, car l'eau peut s'infiltrer par les poussoirs.

 

S'il se forme de la condensation dans votre montre, il faut vous rendre rapidement chez un horloger pouvant remédier à ce problème. Si vous ne pouvez pas, le mieux en attendant est de mettre la montre sur un objet chaud et de tirer la couronne pour évacuer une partie de l'eau, mais ceci ne remplacera pas l'intervention d'un horloger.

 

Après un bain de mer ou dans de l'eau chlorée (piscine), il est recommandé de rincer votre montre à l'eau douce. Les montres "non-étanches" ne doivent pas être exposées à la vapeur, être plongées dans l'eau ou tout autre liquide.  L'étanchéité d'une montre ne doit jamais être considérée comme définitive. Qu'elle le soit à la poussière, à l'eau ou à l'eau sous pression (plongée) et surtout dans ce dernier cas, les matériaux qui assurent cette fonction sont susceptibles d'usure, de détérioration par vieillissement ou par choc (verre).

 

  • Les montres à remontage automatique ou à quartz restent étanches beaucoup plus longtemps que les montres à remontage manuel, car l'usure au niveau du remontoir est presque nulle.
  • Les joints se détériorent plus facilement lorsqu'ils sont exposés à des écarts brusques ou importants de température comme la douche, l'exposition prolongée au soleil suivi d'une plongée dans l'eau froide.
  • Veiller avant de mettre la montre en contact avec un milieu humide ou une immersion, que les pièces d'étanchéité soient en place (remontoir pas en position de mise à l'heure, couronne et poussoirs vissés sur montre plongée).
  • Certaines fonctions de l'étanchéité étant assurées par différents produits techniques ou pièces complémentaires, les chocs violents, même s'ils ne laissent aucune trace apparente, peuvent porter atteinte au fonctionnement de la montre mais également à son étanchéité.
  • En cas d'humidité dans la montre (buée) ou de prise d'eau importante, il est nécessaire de consulter un spécialiste horloger qui assurera une nouvelle étanchéité à votre montre ou révision et étanchéité si le mécanisme en a besoin.
  • Il est recommandé de porter un bracelet adapté à la montre (largeur et longueur) et au type d'utilisation. Opter pour des bracelets métalliques, imputrescibles ou cuirs spéciaux de qualité pour les montres de plongées.
 

 

 

Épreuve d'étanchéité à l'eau d'après la norme NF S81515 (Montres de seconde catégorie, étanches de 4 bars à 60 bars)

 

B.1 Épreuve de condensation

Elle permet de vérifier préalablement l'absence d'humidité à l'intérieur des montres.

Les pièces sont placées sur un coussin chauffant ayant une température de 40 °C à 45 °C pendant 30 minutes. on dépose ensuite sur chaque verre un morceau de feutrine de 1 cm2 préalablement trempe dans de l'eau froide (10°C à 15°C ). La feutrine est maintenue pendant 1 minute environ, puis retirée rapidement et le verre essuyé avec un chiffon sec.

Si une condensation apparaît à l'intérieur de la surface du verre de la montre cette dernière est alors éliminée.

Remarque : On peut remplacer la feutrine par une goutte d'eau.

 

B.2 Épreuve de pression dans l'air

Chaque montre est placée dans une enceinte étanche et soumise à une surpression d'air de 4 bars.

Le débit d'air pénétrant dans la montre et résultant de la variation du volume d'air de l'enceinte en fonction du temps est mesuré à l'aide d'un manomètre. Il ne doit pas dépasser 30 micro grammes/minute.

 

B.3 Épreuve de dépression

Les montres remontées et mises à l'heure sont suspendues dans une cuve étanche à moitié remplie d'eau ou d'huile, au gré du déposant et plongées totalement dans le liquide. Puis, une dépression de 0.5 bar est progressivement appliquée et maintenue durant 1 minute.

Toute émission prolongée de bulles est localisée (verre, fond, couronne, etc..) et entraîne l'élimination de la montre.

Les montres sont ensuite remontées au-dessus du liquide et la pression ramenée à son niveau normal.

 

B.4 Épreuve de pression dans l'eau

Les montres ayant subi avec succès les épreuves précédentes sont suspendues dans la cuve étanche à moitié remplie d'eau et immergées. La pression est progressivement augmentée jusqu'à la pression de contrôle et maintenue à ce niveau pendant 5 minutes. Comme précédemment, les montres qui ne sont plus à l'heure ou sont inondées. sont éliminées.

 

B.5 Contre-épreuve de condensation

Cette épreuve se déroule selon le processus indiqué pour l'épreuve de condensation (paragraphe B.1) décrite plus haut. Les montres qui présentent des traces de condensation après 30 secondes de repos sont considérées comme non-étanches et refusées.

 

 

  • Les montres non étanches pour lesquelles on ne peut donner aucune garantie d'étanchéité. Il s'agit pour la plupart du temps de montre ancienne de poche (oignon, coq, gousset...) ou bracelet possédant un emboîtage très sommaire ou une particularité comme des ouvertures appelées « guichets ».
  • L'étanchéité contre la poussière (Dust Proof) qui est la pire ennemie du mécanisme, car elle nuit rapidement au bon fonctionnement de celui-ci, est une protection pour les montres courantes. Une montre étanche à l'eau est forcément étanche à la poussière mais pas l'inverse.
  • Montres étanches de troisième catégorie (Water resistant). De 20 à 30 mètres ou 2 à 3 bars. Ces montres prévues pour un usage traditionnel sont réservées au lavage des mains et autres travaux ménagers, etc. Elles supportent une mise en contact du milieu humide et l'immersion superficielle.
  • Montres étanches de deuxième catégorie (40 à 60 mètres ou 4 à 6 bars). Pour la baignade seulement.
  • Montres étanches de première catégorie (60 à 100 mètres ou 6 à 10 bars). Ce sont des montres de sport théoriquement bien conçues soutenant l'immersion en profondeur.
  • Après il y a de 100 jusqu'à 11100 mètres pour les montres de sport et de plongée.
 

 

Product added to wishlist
Product added to compare.

The best effect you will get if you remove text and put background image

By continuing to browse this site, you accept the use of Cookies or other tracking systems to provide you with a better browsing experience, targeted advertising and to generate visit statistics. - module, put here your own cookie law text